lundi 3 mai 2010

Lions, St-Marc, Venise

2 commentaires:

Ulysse a dit…

Le lion de pierre gardien de l'évangile de Marc me rappelle le rictus douloureux de Jean Marais dans la "Belle et la bête".

Celui au bas de la liste en revanche me fait penser à l'ami Nicolas dégustant avec fort contentement, un maxi bounty (bon ok, maxi ça n'existe mais on peut rêver non ?...)

auteur a dit…

Ha ha Ulysse, tu avances masqué ?
En ce moment je me tiens très éloigné des bounty, mini comme maxi...
Il faut être un grand gourmand aussi pour imaginer de telles choses !