jeudi 8 octobre 2009

Irving Penn a quitté son studio



















Le photographe Irving Penn est mort, mercredi 7 octobre. Il avait 92 ans.

Longtemps associé au magazine Vogue pour lequel il avait commencé à travailler dans les années 1940, sa réputation s'était bâtie sur des compositions calmes et classiques.

Il avait inventé un système: plutôt que de sortir dans la rue pour saisir le monde, il convoquait le monde dans son studio. Jamais ou presque il n'en était sorti.

Certains de ses portraits sont devenus légendaires.

Je vous laisse le soin de mettre un nom sur ces trois visages.

3 commentaires:

Rose Chiffon a dit…

Facile, c'est écrit dessus, Perelman je ne connaissais pas, par contre. Et le travail de Irving Penn non plus, enfin peu, c'était donc un portraitiste de grand talent.
J'ai le souvenir adolescent d'une photo de magazine où un couple est installé au bout d'une jetée, la femme tourne légèrement la tête, vous voyez ? Je ne sais plus si c'est un couple d'ailleurs, ou une femme seule. L'impression reste toutefois la solitude, et une grâce évidente dans la fragilité de l'instant.

auteur a dit…

Pas sûr que je connaisse cette photo...
Pas sûr non plus que ce soit du Penn, puisqu'il a surtout fait de la photo de studio.
Je serais intéressé par trouver ce cliché.
Au fait, pour tous ceux qui aiment aussi le cinéma, il y a des familles douées quand même puisque le frère d'Irving c'est Arthur, réalisateur qui a fait 2 ou 3 bons films (au moins).

Rose Chiffon a dit…

Je n'ai plus l'image mais comme vous dites je dois me tromper. C'est sa parution dans Vogue qui m'a fait dire ça. Je vais demander à ma mère si elle a gardé ces choses-là. En attendant : c'est du noir et blanc, il y a un ponton en bois et au bout une femme seule ou un couple en maillot de bain. Les cheveux sont mouillés ou gommés en arrière, la ligne de corps est parfaitement dessinée (surtout le dos de la femme) du moins c'est ce que j'ai retenu, c'est un souvenir très marqué de la fin de l'adolescence.