jeudi 30 juillet 2009

Tétouan, l'homme en son échoppe

5 commentaires:

Rose Chiffon a dit…

Vous êtes un photographe, Nicolas. Je veux dire, c'est vous le photographe, pas moi (vous le voyez bien, d'ailleurs, je parie même que vous pouvez deviner la marque de mon appareil rien qu'à voir ce qu'il fait). Merci, pour vos images, voir l'Afrique est ici possible, et pour les compliments.

auteur a dit…

L'appareil n'est rien sans l'oeil, le coeur et l'esprit de la personne qui déclenche.
C'est pourquoi bien des gens qui possèdent une "bête de course" n'en font pas grand-chose et d'autres se suffisent d'une vieille boîte à chaussures percée d'un trou d'aiguille !

Rose Chiffon a dit…

Vous devriez raconter un peu plus, des histoires, avec ce genre de portrait.

auteur a dit…

Oui, je comprends.
Mais je souhaite, sur le blog en tout cas, laisser le soin à chacun, chacune, de se raconter sa propre histoire, laisser son imaginaire galoper.
Et, si la qualité est au rendez-vous de ce qu'en attendent les éditeurs, alors, alors oui pourquoi pas, il y a tant à dire.
Mais c'est tout de même un sacré dilemme pour moi, photo seule, texte et photo,...
Pas forcément résolue cette affaire !

Rose Chiffon a dit…

Oh je ne voulais pas laisser supposer que la photo ne suffisait pas, du tout, en fait elle m'a donné envie de savoir de quoi il vit, cet homme-là. Les outils qu'il utilise, c'est quoi.