vendredi 8 mai 2009

Camouflage


















"Quand j'avais douze ans en 1947, j'avais dix-sept chats. Là-dedans, il y avait des matous, des mamans chats et aussi des chatons. Pour eux j'allais attraper du poisson dans une mare à quelque quinze cents mètres de là. Les petits chats, eux, aimaient bien jouer avec une ficelle sous le ciel bleu."

(Richard Brautigan, Tokyo-Montana express)

7 commentaires:

Cat a dit…

"Belle des champs"

auteur a dit…

c'est une chanson qu'Ari apprécie !

Rose Chiffon a dit…

Haïku à la fraise :

. . . . .
. . . . . . .
Les douze baies rouges

(R. Brautigan, Journal japonais.)

(Je regarde depuis un moment mais c'est pas toujours facile de respecter le cahier des charges tout en restant à peu près dans le sujet..)

auteur a dit…

Merci Rose Chiffon de venir ii faire un tour.
"Y a pas que Dijon !!" hé hé.

Ah, Richard Brautigan.

Rose Chiffon a dit…

Je vous en prie.. Vous aimez les haïku déjantés de Brautigan ?
(et ceux de Kerouac ?)
Moi ce sont vos portraits que j'admire, en passant.

auteur a dit…

J'aime beaucoup Richard Brautigan.
Ses courtes nouvelles sont incroyables.
Merci pour le compliment !
Et revenez quand vous voulez.
On trouve toujours fort sympathiques les gens qui vous trouvent eux-mêmes plein de talent, n'est-ce pas?

Rose Chiffon a dit…

Tenez c'est pour vous :
http://rosechiffon.blogspot.com/2009/05/remplacement.html
(sans vouloir vous forcer à voir des trucs efféminés)