vendredi 26 septembre 2008

Sur le fil

















"Ce printemps dans ma cabane
Absolument rien,
Absolument tout"
( Kobayashi Issa)

3 commentaires:

Cat a dit…

"Étends ton mari comme du linge sur la terrasse : si ton destin est de le garder, il ne s'envolera pas."
Proverbe arabe

auteur a dit…

joli !

Emanille a dit…


Et sa femme lui dit
"Va, aide-moi"
Alors, il étend leur vie...