mercredi 19 mars 2008

L'éveillé
























"J'annonce un long travail d'enfantement, portant sur des temps et des temps, hors de toute maîtrise et tout programme. Et le point d'appui n'est plus ici, ou en arrière, mais en avant, dans la profondeur de l'inconnu."
(Maurice Bellet, La longue veille, cité par J-C Guillebaud dans "Le goût de l'avenir")

2 commentaires:

Cat a dit…

" En tout homme résident deux êtres : l'un éveillé dans les ténèbres, l'autre assoupi dans la lumière."
Khalil Gibran

am a dit…

Il n'y a pas que la photo qui mène au seuil de la spiritualité, il y a aussi la lecture, sans pour autant la constituer...une idée incomplète de Marcel Proust qui a quelque peu titiller ma jeunesse...
En cette veille d' Aïd Mouloud et de Pâques autant converger vers les "lumières"...