mercredi 20 février 2008

Laverie


















































































































































10 commentaires:

Cat a dit…

"Cette semaine, on lave son linge sale sans famille"

Cat a dit…

"Rêverie à la laverie"

auteur a dit…

je préfère le second

Cat a dit…

L'auteur a toujours la possibilité d'enlever un commentaire ?
parce que finalement je suis d'accord avec toi !

auteur a dit…

Oui, mais c'est plus vivant en laissant. je ne retire que ce qui pourrait être infâmant ou de la pub débile postée par des robots.

AM a dit…

"parcours du célibataire "!
"règles de rigueur"
"tambour battant"
"wasch and care"
"univers impitoyable"
J'aime "l'oeil" même si le lieu ne me rappelle que de mauvais souvenirs;
"cauchemars à la laverie Cat!AM

auteur a dit…

En fait, il s'agit d'une série dans le cadre d'un nouveau projet. En termes de lessive, je ne suis pas client de ce type d'enseignes mais en termes de photo, plutôt deux fois qu'une.
Tant de solitude là-dedans. Mais aussi des rencontres inattendues. Le but, ce serait aussi de mettre en avant les personnes qui y viennent (qui ne sont "personne" pour l'oeil commun alors qu'elles ont tant à raconter et à montrer).
Enfin, y a du boulot quoi.

AM a dit…

C'est la rencontre de l'intime et du public, cette parenthèse discrète entre l'avant et l'après,Cendrillon fait peau neuve...que de secrets chaque tambour doit contenir: tâches d'amour, de crime, de maladie, d'ivresse, de graisse, de sueur,de peinture...les stigmates de nos vies entremelées.

Rose Chiffon a dit…

Esthétiquement c'est un sujet que j'aime beaucoup (le rond et le carré, la répétition du motif dans l'espace, l'émail, le hublot, les cadrans, le blanc et la couleur...) c'est comme les tableaux de bord des engins de chantier ça me fait rêver, alors merci.

auteur a dit…

Oui, il y a un certain mystère dans ce type de lieux.