mardi 27 juillet 2010

Fichtre !

Qu'est-ce qu'il fait moche dans mon coin de France, bon sang!
Moche et froid!
Toujours la même histoire quand on s'en revient des Tropiques, qu'ils soient du Cancer ou du Capricorne.
La zone tempérée européenne dans laquelle j'ai élu domicile, sans contraste, équilibrée, étonnamment banale, eh bien tout cela vous flanque une belle gifle...
Dis, c'est quand qu'on repart ?

Donc, voilà, vous avez compris, chers amis, c'est le retour cruel dans mes pénates.
Cruel ? Oui, c'est toujours un peu cruel le retour à quai, les bagages posés au sol, le décalage horaire, la température qui frise le -10° en plein été, la routine banale, bref, tout ce pour quoi le voyage est toujours un fantastique appel d'air, de nouveauté et de déséquilibre aussi.

Bref, je suis là, en pleine forme (tu parles!).

Les photos, au compte-goutte, pour bientôt...

Merci pour votre patience.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce fichtre flanquerait le cafard!
Je voyage grâce à la littérature - dans les pays chauds, les pays froids, en terre inconnue, tous méritent que l'on s'y arrête, une minute ou un mois...

auteur a dit…

Ben oui, comme après tout projet réalisé, il y a un moment de mou...
Le vide qui prouve que ç'a été plein sûrement...
Ce en quoi, il est beau et bon d'en avoir des projets. De les réaliser. Puis de survivre à l'après...Pas trop longtemps, pour rêver puis préparer le suivant.
Bref, un vase doit se vider pour pouvoir accueillir de nouvelles fleurs.
Oui, oui, je suis d'accord, tous les pays méritent qu'on s'y arrête... Même Saint-Louis en Alsace, même Suzhou en Chine.
Même mon jardin et ce qui l'entoure...
Mais pas trop longtemps en ce qui me concerne.
Et ce n'est jamais pour une question de température ou de climat...J'aime le froid comme le chaud.
Mais qu'est-ce que c'est bon quand même d'avoir un peu chaud en été, et un peu froid en hiver...Du moins dans l'hémisphère nord, n'est-ce pas?
Sous mes latitudes françaises, j'avoue qu'avoir froid en été ne me comble pas d'aise (surtout quand j'apprends que c'est justement en mon absence que les pics de chaleur ont battu des records!).
Sinon, trop heureux de faire partager mon cafard du retour. Je suis très partageur sur certains points.
Pour paraphraser Sally Bowles, je suis quelqu'un de très étrange et aussi quelqu'un d'exceptionnel!!

auteur a dit…

S.B. par L.M. dans C.
Chacun aura évidemment reconnu.